L’espace public, la violence et le militant

by observatoiretheologicopolitique

1. Avant toute chose, la peine devant le décès d’un jeune, à la suite d’une baston à Paris (IXe).

Baston pas comme les autres, apprend-t-on, puisqu’elle oppose “militants d’extrême-droite” et “militants d’extrême-gauche”. “Skinheads” et “antifas”.

Baston pas comme les autres, puisqu’elle se finit dans un bain de sang, celui d’un jeune de 19 ans, étudiant en première année à Science-Po. Clément Méric, c’est son nom.

Read the rest of this entry »