Observatoire Théologico-Politique

Month: June, 2013

Le gri-gri. Réflexions sur l’affaire Babyloup

by Nicolas Robert

1. L’affaire « Babyloup », du nom d’une association de garde d’enfants dans un quartier populaire (à Chanteloup-Les-Vignes, dans les Yvelines), a régulièrement secoué la classe politique française. Elle sera rejugée par la Cour d’appel de Paris le 17 octobre prochain.

http://www.lagazettedescommunes.com/171704/laffaire-baby-loup-sera-rejugee-le-17-octobre-par-la-cour-dappel-de-paris/

Elle vaut qu’on s’y attarde un moment, pour ce qu’elle a fait dire, et surtout pour ce qu’elle n’a pas fait dire : en effet, c’est avant tout un feuilleton judiciaire, qui commence à la Halde et qui finit devant la Cour de cassation.

Read the rest of this entry »

Note sur l’arrêt du Conseil d’Etat du 12 avril 2013 (Fédération FO Energie et Mines)

by Nicolas Robert

Les décisions de justice, en général, et les arrêts du Conseil d’Etat en particulier sont de formidables signes du temps qui passe. Malheureusement, elles sont réservées aux initiés, qui les classent dans les manuels spécialisés. Parfois, elles font l’objet d’un entrefilet dans les quotidiens, mais cela est rare. Pourtant, elles livrent d’intéressantes clés pour comprendre le monde actuel et les temps contemporains.

Ainsi de cet arrêt rendu par l’assemblée du Conseil d’Etat du 12 avril 2013, relatif aux droits de grèves des agents du parc nucléaire d’EDF.

Read the rest of this entry »

Jean Catoire : Sonate pour Piano, opus 420

by observatoiretheologicopolitique

Merci à nos amis du Phénomène Sonore de poster cette sonate jouée par Jean Catoire himself.

Un petit extrait de son “catalogue” (immense !). Mais surtout l’expression de ce qu’il a incarné.

NR.

 

Pour plus d’informations, visitez :

 

http://www.lephenomenesonore.com/

 

Des textes à lire :

 

http://www.organdi.net/rubrique.php3?id_rubrique=13&lang=fr

 

1517-2017 : sur une célébration à venir

by Nicolas Robert

1. En 2017, sera célébré, d’une manière ou d’une autre, le cinquième centenaire de la naissance de la Réformation.

Plus précisément, on fête le placard par Luther de ses “95 thèses” condamnant la vente des indulgences dans l’Allemagne du début du XVIe siècle.

martin_luther

Read the rest of this entry »

L’union et la modernité

by Nicolas Robert

Je pars de deux idées sur ce que l’on appelle la « modernité ». Cette notion, je précise, est abstraite, alors qu’elle fait référence à une séquence historique : grosso modo, du tournant des 15e et 16e siècles (la « sortie du Moyen-Age », la « renaissance », les « réformes », les « grandes découvertes », « l’humanisme »). Dans le champ des sciences sociales, la modernité fait référence à un régime de structuration et de compréhension du réel : la « modernité » est dès lors affaire de logique et de langage [i]. Sans compter que les notions que je cite sont chargées d’une forte empreinte idéologique : la modernité dépend d’une certaine idée du progrès, donc d’une philosophie de l’histoire (dont la charge religieuse n’est pas absente, en tant que laïcisation de l’histoire sainte, et de la figure de la « Providence »).

Read the rest of this entry »

L’espace public, la violence et le militant

by observatoiretheologicopolitique

1. Avant toute chose, la peine devant le décès d’un jeune, à la suite d’une baston à Paris (IXe).

Baston pas comme les autres, apprend-t-on, puisqu’elle oppose “militants d’extrême-droite” et “militants d’extrême-gauche”. “Skinheads” et “antifas”.

Baston pas comme les autres, puisqu’elle se finit dans un bain de sang, celui d’un jeune de 19 ans, étudiant en première année à Science-Po. Clément Méric, c’est son nom.

Read the rest of this entry »

VIDEO : Intellectuels protestants

by observatoiretheologicopolitique

A écouter/voir, cette discussion sur les intellectuels protestants, animée par Olivier Abel (philosophe), Pierre Encrevé (linguiste) et Stéphane Lavignotte (pasteur), enregistrée à l’IPT à Paris, fin 2012.

A l’occasion de la publication chez Labor et Fides de la transcription des entretiens menés par Olivier Abel avec Paul Ricoeur, Pierre Chaunu, Jacques Ellul et Jean Carbonnier

http://www.laboretfides.com/?page_id=3&category=17&product_id=687101

I-Moyenne-11865-paul-ricoeur-jacques-ellul-jean-carbonnier-jacques-chaunu.aspx

La logique des extrêmes ? Leur rassemblement

by observatoiretheologicopolitique

1. L’ignorance de l’histoire est parfois consternante. En fait, s’il s’agit seulement de dates, ou de simples faits, cela n’a pas d’importance. Ce qui est plus ennuyeux, c’est l’ignorance de certaines logiques que l’histoire a mise à nue.

L’ignorance est dès lors délibérée, consciemment ou inconsciemment. Les conséquences peuvent être graves.

2. Le chef du parti au pouvoir en a donné récemment un bel exemple.

Le “front commun” UMP/FN, j’ai peur que cela soit de la poudre aux yeux. Qu’il se jette à lui-même, et sur les (encore) bien-pensants.

Le front commun qui s’annonce, à plus ou moins long (court) terme, et si l’on n’adopte pas la politique digne qui s’impose (comme mettre en oeuvre un programme relatif aux corporations multinationales, à la finance, à la transparence et à l’évasion fiscale), c’est le seul front commun qui peut logiquement exister : celui de la droite et de la gauche, de l’extrême-droite et de la gauche. C’est la seule peur à avoir. Ce rassemblement imposerait une majorité sans partage, et un changement radical dans la politique d’alternance menée depuis 30 ans.

La médiatisation de l’extrême-droite et de l’extrême-gauche, suite au décès brutal de Clément Méric, révèle la proximité idéologique, malgré toutes les divergences et les haines, entre les ultras de la gauche et de ceux de la droite. Pas seulement de méthodes (la violence et l’intimidation, la fraternité virile et les slogans, la culture de guérilla urbaine et le “militantisme” de la base) : mais bien d’idéaux, anticapitalistes, anti-systèmes avant tout.

Idéaux tous les jours plus légitimes, que la politique mainstream n’a plus les moyens de soutenir, autrement que par le discours.

Idéaux légitimes, mais toujours menacés par la réaction violente et xénophobe, comme ce qui est en train d’emporter la Grèce, ce raz-de-marée raciste et racialiste après le tsunami financier.

A côté de cela, pour les non-ultras, les modérés, ces captifs des propagandes et des démagogues – bref, la grande majorité – la déception est si forte qu’un déport sur la droite est plus que probable à long terme.

En effet, l’histoire enseigne cette logique de rassemblement dans la haine du système et de la classe politique corrompue : les régimes autoritaires s’appuient toujours sur ces majorités nées de la réaction et du ressentiment.

Turquie, émeutes et “Etat profond”

by observatoiretheologicopolitique

1. Les émeutes populaires continuent. On a parlé de la France, de la Suède, de la Grande-Bretagne : voici la Turquie.

Anti-government protesters stand on a barricade during an anti-government protest

Read the rest of this entry »

Qu’est-ce qu’un “terroriste” ?

by observatoiretheologicopolitique

1. Le meurtre d’un militaire dans une rue de Londres a soulevé un grand émoi.

Read the rest of this entry »